Ambianceurs d'évènements sportifs


En cette année olympique, il est bon de rappeler que Pierre de Coubertin défendit la mise en synergie du sport et de la culture. Il organisa en 1906 la première conférence consultative avec des sportifs, des hommes de lettres et des artistes.

 

Une volonté qui se concrétisa, dès les J.O. de Stockholm en 1912 et jusqu’aux J.O. de Londres en 1948, par la mise en valeur pendant les jeux de plusieurs disciplines artistiques telles que la peinture, la sculpture, l’architecture, la musique et la littérature. 

Miles Davis a dit: « En musique comme dans le sport, le mieux est d’arriver à dépasser l’analyse, à agir de manière naturelle. Cela demande beaucoup de patience et de préparation ». 

Platon affirmait : « Un dieu a donné aux hommes la musique et la gymnastique pour faire l’éducation de leur énergie et de leur sagesse ».

Albert Camus, qui fut goal de l’équipe de football de la ville d’Alger avait pour habitude de dire que sa connaissance des hommes lui venait « de la pratique et de l’observation du football ». 

 

Le jazzman Jean Garbarek fait partie de ceux qui ont le mieux exprimé la complémentarité dans les disciplines sportives et culturelles : « Voir quelqu’un qui contrôle le ballon comme Zidane, qui tente des choses aussi inspirantes dans les situations les plus inattendues, qui est toujours capable de recevoir et de donner le ballon dans de bonnes conditions, c’est comme un musicien qui pour improviser doit être capable d’écouter ce qui se passe, formuler une idée et la transmettre de manière à inspirer les autres pour que la musique puisse aller de l’avant ».



Finale Mini-volleyades 2016